Articles

MSSanté

Développement de la messagerie sécurisée de santé

Le développement de la messagerie sécurisée de santé (MSSanté) se poursuit avec l’extension du système aux établissements de santé et aux opérations permis par la publication du Dossier de spécifications fonctionnelles et techniques. (TICSANTE)

PARIS, 30 septembre 2013 (TICsanté) – 750 professionnels de santé libéraux volontaires testent cette messagerie mise au point par l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé), dont une première version a été lancée en juin. Cette première mouture est une version bêta, susceptible d’être modifiée en fonction des retours d’utilisateurs. Les professionnels intéressés qui disposent d’une carte CPS peuvent ‘inscrire sur www.mssante.fr pour y accéder.

Dans un communiqué publié le 19 septembre, l’Asip santé signale qu’après cette première étape, « l’utilisation du système MSSanté s’étend progressivement à tous les établissements de santé et opérateurs qui le souhaitent », grâce à la publication des spécifications techniques. Ces opérateurs peuvent être des hôpitaux, des maîtrises d’ouvrage régionales délivrant un service de messagerie pour les professionnels de santé de leur territoire (à l’instar des Groupement de coopération sanitaire, par exemple), des éditeurs hébergeant un service de messagerie, etc.

Le Dossier de spécifications fonctionnelles et techniques (DSFT) décrit en détail les principes et les fonctionnalités que doit prendre en compte tout opérateur de messagerie qui souhaite intégrer MSSanté, dans le but de se rendre interopérable avec l’ensemble des autres opérateurs.

Ce DSFT est disponible en téléchargement dans une version 0.9.5, qui contient l’ensemble des éléments fonctionnels et techniques permettant aux opérateurs de messagerie de mettre en oeuvre leur service MSSanté. La version 1.0.0, qui apportera les détails opérationnels (tels que les URL d’accès aux web services), sera ensuite publiée.

Les éditeurs de clients de messagerie (et logiciels pour les professionnels de santé intégrant une fonction de client de messagerie) devront eux patienter avant de pouvoir consulter le DSFT qui leur sera destiné.

Techniquement, les opérateurs intéressés devront mettre en oeuvre une solution de type Proxy pour l’interconnexion avec les autres opérateurs MSSanté.

Cela permettra aux utilisateurs de la messagerie d’envoyer un message à n’importe quel autre professionnel utilisateur, quel que soit son opérateur de messagerie et aussi à terme d’alimenter le Dossier Médical Personnel (DMP) d’un patient d’un simple mail, voire d’engager une prescription électronique, rappelle-t-on (voir dépêche du 30 avril 2013). /mb

Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=1594&mjeton=alWUytSXA2XwzObKB8vpB3-Ddly5PIPMFedoMzSa3vWZbqvmQ69zWR5axVkv6ZMV3v3Sk8OX04wLhM-hnxGFIOocRHNt1JQo#ixzz2gMmcV3oD