Articles

TéléSanté

Journées TéléSanté 2014

Les 27 & 28 mars prochains se tiendront les Journées de la TéléSanté, organisée par le CATEL.

Comme chaque année, cette manifestation est diffusée par visioconférence sur une trentaine de villes francophones.

Le programme est basé sur 4 thèmes :

  • Télémédecine pour tous, en tous lieux, à tous moments ?
  • Les nouvelles formations, les nouveaux métiers de la e-santé
  • Plus de bien-être avec la e-santé ?
  • Une vraie filière “industrie et services” pour de nouveaux marchés et de nouveaux emplois

Intelligence Artificielle appliquée à l’E-Santé et à l’autonomie“.

L’objectif de ces deux journées est de faire le point, à travers trois sessions, sur l’état de l’art de la recherche, des technologies, des méthodes et des applications dans le domaine de la Télésanté. Ce colloque, soutenu financièrement par la Région Île-de-France, est ouverte aux chercheurs, doctorants, ingénieurs, professionnels de santé, industriels, représentants des pouvoirs publics, usagers et plus généralement à tous les acteurs intervenant dans le cadre de la Télésanté.

Pour plus d’informations sur ces journées (programme détaillé et villes participantes) : Lien

Vous pouvez également directement vous inscrire.

Catel

CATEL est le référent national de la eSanté en France. Depuis 1997, sa mission est de contribuer au développement de la télésanté, de la télémédecine, de la eSanté dans tous ses champs d’applications.

Il a développé une méthode d’accompagnement pluridisciplinaire et multidimensionnelle, permettant de mener de nombreux projets à leur réussite sur le terrain. Les acteurs sont ainsi aidés par CATEL à chaque étape de leur évolution dans le domaine de la eSanté : conseil stratégique, accompagnement méthodologique et opérationnel, mais aussi information, formation, mise en relation,…

Il joue également un rôle stratégique auprès des instances chargées du pilotage de la eSanté, sur la scène nationale comme internationale. Il est devenu un acteur central sur le sujet de la eSanté en France.

Aujourd’hui, CATEL rassemble et est suivi par près de 20 000 acteurs des secteurs de la santé, du social, de la formation, des services à la personne : professionnels de santé, institutionnels, collectivités territoriales, industriels, réseaux associatifs, chercheurs, étudiants,…

TéléSanté

La télésanté se développe

Télésanté. Aujourd’hui, nous apprenons que la télétransmission d’électroencéphalogramme est en développement.

En effet, L’AP-HP et plusieurs PME franciliennes développent Smart EEG, un projet de système d’acquisition et de télétransmission d’électroencéphalogramme (EEG) multimodal synchronisé. ce projet vient d’obtenir un financement du Fonds unique interministériel (FUI).

Ce projet a pour objectif de mettre à disposition des professionnels de santé un outil de télémédecine (logiciel et matériel) dédié aux EEG avec support vidéo permettant un diagnostic distant dans les mêmes conditions que le diagnostic local. Il pourra être utilisé dans les établissements de santé, les établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes et à domicile.

Les enjeux et vertus de la télésanté

Ghislaine Alajouanine a insisté sur la nécessité d’organiser des marchés lisibles et constructifs à financement stable, qui permettent aux entrepreneurs d’industrialiser valablement, afin d’être compétitifs et de pouvoir suivre le rythme des changements technologiques.

Elle a également soulevé la question relative à l’absence de politiques concernant le remboursement des médecins qui s’engagent dans l’exercice de télésanté. C’est un point susceptible “de mettre en veilleuse le développement de la télésanté jusqu’à ce qu’elle ne se réveille plus“, a-t-elle prévenu.

L’utilité de la télémédecine n’est aujourd’hui plus à démontrer et il est désormais impératif d’avancer, a-t-elle insisté. “Dans cette optique, la France a besoin d’une force de mobilisation afin de devenir un leader mondial dans le domaine de la télésanté au service du citoyen“, a-t-elle expliqué.

Elle s’est élevée contre ceux qui affirment que la télémédecine coûte cher. “La télémédecine ne coûte pas, elle rapporte“, a-t-elle souligné. Une étude récente suisse montre que les technologies de la télésanté permettent d’épargner de l’argent jusqu’à six voire neuf fois les investissements consentis, a-t-elle indiqué.

Demain, grâce à l’apport des nouvelles technologies relatives à la santé, comme les capteurs qui peuvent surveiller et prendre les paramètres médicaux à distance, c’est le médecin alerté qui prendra l’initiative d’appeler le patient pour un rendez-vous“, a-t-elle estimé.

La présidente de la Commission Galien a, en outre, insisté sur la nécessité d’une “transversalité ministérielle“. La télésanté relève non seulement du domaine de la santé, mais aussi du social, de l’économie, de l’industrie, de l’intérieur, de la défense, du commerce extérieur ou encore de l’aménagement, a-t-elle affirmé.

Vouloir ignorer la télésanté serait de la non-assistance à personne en danger et les entreprises des technologies de la santé seraient en péril“, a-t-elle conclu.

Eticeo accompagne les établissements de santé et les PME à développer des programmes de télésanté/télémédecine.