Articles

e-learning

Ne pas opposer e-learning et formation présentielle

Comme le précise Lilian HUGUES notre ingénieur Pédagogique Multimédia dans une interview pour la revue professionnelle Manip Info, il est important de ne pas opposer les formations utilisant les outils de la formation à distance (e-learning) et les formations en présentiel classiques (formation présentielle).

Ce sont des dispositifs tout à fait complémentaires.

Ce qui ressort de cet article est également le fait que la réussite d’une formation à distance passe par une scénarisation faisant la part belle aux interactions entre les apprenants et le formateur et entre apprenants.

article-mi-juilet-2013

Eticeo – Article Manip Info – Hors série Juillet 2013

L’e-learning est devenu l’alpha et l’oméga de la formation, la solution à tous les problèmes et, par-dessus tout, une dimension incontournable pour toute entreprise digne de ce nom : tout le monde veut son LMS, ses modules scormés, son dispositif multi-device adaptatif et pédagogico-ludique. L’e-learning est désormais à la formation professionnelle ce que PowerPoint est devenu à tout rassemblement de collaborateurs, que ce soit pour parler des résultats de la boîte, des projets à venir, de l’expansion d’un bâtiment ou du cadeau d’anniversaire du consultant de l’année : obligatoire.

Très adaptables au mode de vie mobile, les formations proposées en e-learning peuvent être consultées de partout, dans la salle d’attente de son médecin, dans les transports, entre deux rendez-vous ou tranquillement à son propre bureau, à l’aide d’une simple tablette ou d’un smartphone. Les solutions mobile learning gagnent d’ailleurs du terrain, permettant de travailler à son rythme, en toute autonomie, en fonction de ses impératifs.

D’un point de vue logistique, les entreprises y voient également une force de frappe bien plus pratique et efficace : ici nul besoin de mobiliser toute une équipe sur les mêmes horaires, ni de grever son budget en louant un espace de formation. Dans un contexte de compétitivité des entreprises et de digitalisation où il est nécessaire de former ses collaborateurs régulièrement pour les faire monter en compétences, l’e-learning offre une liberté de format incontestable.

formation en ligne

E-learning et formation présentielle. En matière de mémorisation et de transmission de savoirs par exemple, un dispositif e-learning peut offrir des résultats bien meilleurs et les solutions numériques à base

Pourquoi ne pas opposer e-learning et formation présentielle

Cela signifie-t-il pour autant que la formation présentielle a fait son temps ? Pour beaucoup, il demeure important de garder un contact physique, en ce qui concerne l’accompagnement et le partage d’expérience. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la formation en présentiel : elle augmente le sens de la communauté et le soutien entre les apprenants. Les échanges avec un professeur ou un formateur restent importants dans l’apprentissage, mettant sur le devant de la scène l’utilité de l’interactivité.

Scorm

Vers la fin du Scorm ?

Le standard le plus répandu aujourd’hui (Scorm) repose forcément sur un endroit unique : le LMS qui héberge les formations. On voit tout de suite la limitation qu’un tel model impose. ADL[1] (à l’origine du scorm) et AICC (à l’origine du standard du même nom) entre autres travaillent aujourd’hui sur un nouveau standard qui prend en compte le fait que les apprenants effectuent des apprentissages dans de nombreux contextes.

Après plusieurs versions beta, cette nouvelle norme a été publiée dans sa version 1 le 26 avril dernier. 

Autrement appelée Experience API, Tin Can API est appelée à remplacer Scorm qui s’avère assez rigide et prend difficilement en compte notamment les apprentissages présentiels et/ou informels.

Cette nouvelle norme vise à lever les restrictions des standards existant jusqu’alors. Elle va notamment permettre d’enregistrer :

  • Les apprentissages mobiles
  • Les simulations
  • Les mondes virtuels
  • Les serious games
  • Les apprentissages par l’expérience
  • Les apprentissages collaboratifs
  • Les apprentissages dans le monde réel

L’API va ainsi capturer les activités qui ont lieu dans le cadre d’expériences d’apprentissage beaucoup plus variée. Une large gamme de systèmes peut communiquer en toute sécurité avec un vocabulaire simple qui capte les flux d’activités.


[1] ADL. 2011. Training & Learning Architecture (TLA):. adlnet.gov. [En ligne] 2011. [Citation : 20 Mars 2013.] http://www.adlnet.gov/tla/tin-can